KikouBlog de Natou - Reco
Natou

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Dans la catégorie Reco

Merci les Kikous !!!

Par Natou - 05-07-2011 15:39:20 - 4 commentaires

Il y a 2 ans, je participais à mon 1er trail, La Ronde du Mont-Aiguille. Premiers pas dans cet univers que je ne connaissais pas... En surfant sur internet, j'y découvre quelques jours plus tard le récit de la course d'un des coureurs. Un récit tellement vrai que je m'y retrouve en grande partie. Tiens, on peut y mettre un commentaire !! Chouette !! Ni une, ni deux je m'inscris.... Me voilà membre d'une communauté : les « kikous » !!

Passant par une dure épreuve personnelle, je m'accroche petit à petit... Et oui, faut bien le dire, chaque jour, j'allonge mes temps de connexion parcourant vos divers récits, billets d'humour et d'humeur et poussant la porte du célèbre bistro !

 

A ce bistro, j'en aurai passé de longues soirées à discutailler, déconner, refaire le monde, échanger nos expériences, nos avis... On y retrouve souvent les mêmes pensionnaires (LOL), parfois quelques nouveaux osent franchir la porte pendant que d'autres repartent en courant !! 

Mais Ô combien, cela m'aura beaucoup aidé. J'y ai rencontré des gens des plus surprenants, des tendres ou des durs, mais toujours des personnes qui m'auront tendu chaleureusement la main et qui m'auront redonné goût à la vie, qui m'auront poussé à me surpasser.

Sans vous, je n'aurai pas fait tout ça ! 2 ans et demi maintenant que je me donne de nouveaux challenges sportifs (marathon, ultra...) et par conséquent personnels. Il est vrai que j'ai eu du mal à résister à vos « invitations » aux inscriptions de courses comme l'Ecotrail de Paris ou le Marathon du Mont-Blanc !!

La course à pied a été pour moi salvateur, la partager avec certains d'entre vous au cours d'une ou plusieurs courses, un vrai bonheur !! J'y ai fait de superbes rencontres ! Quel plaisir c'est chaque fois de vous voir ou retrouver sur les sentiers des trails, d'échanger nos impressions et embrassades !!

 

 

Courir, c'est vivre !

Courir à vos cotés, c'est planer !

Merci Epi, le Ware, Biket, Béné, Dan, Eric74, Jay, Blueb, Land, Benos, Loic et ChristelleM, Tonio, Laurent05,Delphine, Marat3h00, ArthurB, Tophenbave, Ilouan, le Lutin... Et j'en oublie certainement (Aie ! Milles excuses !)

 

Mille bisous à mon compagnon, ironmickey,  avec qui je partage la même passion !!


En route pour de nouvelles aventures !! Bon été sportif à toutes et tous !!


Voir les 4 commentaires

Reco - 1ère partie du Trail du Pic Saint Michel

Par Natou - 25-04-2010 22:34:39 - 4 commentaires

Une belle journée s'annonce en ce samedi... Ni une, ni deux, Mickaël et moi decidons de faire une reconnaissance du Trail du Pic Saint Michel (22 km - 1200 D+).

Nous laissons la voiture au pied des pistes de l'Aigle à Lans enVercors. Il fait bon, la température est déjà bien agréable. Nous partons donc, sacs à dos et chaussures de trail aux pieds par la petite route bien agréable  qui va nous menait au lieu-dit Le Peuil. C'est à cet endroit que nous bifurquons pour atteindre le sentier qui très vite va se transfomait en une petite montée bien sympathique

Mais nous partons tranquillement, car la connaissance du terrain nous rappelle que la suite va être plus exigeante.

Le sentier de la Combe du Crêt monte bien, et il faut déjà bien faire attention à tous ces petits (euh pas tous....) cailloux qui roulent sous les semelles

 

 cret.jpg

 

Déjà 250 D+ dans les jambes avant de récupéré une peu jusqu'au parking des Barnets. Il s'agit là d'un chemin forestier très agréable, bien roulant. Nous tombons très vite la petite polaire.

 

Et c'est reparti pour la montée de la Combe Claire, avant de passé devant le refuge des Allières. Quelques randonneurs sont déjà là. Et si on prenait un petit café ?... Dommage le gîte est fermé quelques semaines... congés annuels avant la reprise pour la saison d'été. Tant pis... Petite pause au Collet du Furon afin de refaire le point sur le tracé de la carte. Le paysage est magnifique, nous voyons dèja le Pic Saint Michel encore sous la neige.

Nous récupérons le sentier mono trace qui serpente à travers bois., faisant attention aux racines  et gros cailloux parsemés sur le terrain. Nous an profitons pour nous ravitailler un peu avant d'atteindre le debut de la looonnguuue montée. Nous passons sur de nombreux névés, et la sortie des sous-bois nous présente une vaste étendue de neige. La montée qui va nous menait au Col de l'Arc est un amoncellement de cailloux recouverts de neige bioen tassée et dure. Nous grimpons, en essayant de ne pas glisser. Nous atteignins enfin le Col laissant derriere nous un magnifique panorama sur le plateau du Vercors et les Crêtes des Crocs.

Le ciel se voile, quelques gros nuages commencent à faire leur apparition. La vue sur la vallée grenobloise et le massif de Belledonne est masquée par ce voile.Un petit clin d'oail et nous continuons notre montée vers le Pic Saint Michel bien dressé devant nous. La montée est une sucession de passages dans la neige et sol gorgé d'eau. Le sentier n'est pas toujours visible. Nous suivons les traces faites les jours précédents par d'autres marcheurs, mais cela ne nous empeche pas de nous enfoncer dans de profond tas de neige. Nous atteignons enfin le Pic Saint Michel et passons au pied de la croix qui marque son point culminant. Nous regardons alors la suite du parcous qui doit nous faire passer le long de la Grande Roche. Trop de neige encore à certains endroits.  Nous laisserons la parcours du Trail pour rejoindre le tracé de la Combe Oursière. La descente se fera lentemennt jusqu'au refuge des Allières. La neige recouvre abondamment les énormes rochers de la combe et nous devons faire extrement attention oùnous allons.

Nous retrouverons les sentiers des Barnets et reprenons la fin du circuit du Trail qui nous menera jusqu'au Jailleux puis aux pistes de l'Aigle.

Il faudra attendre encore quelques temps avant de revenir se refaire plaisir sur ce magnifique terrain de jeu que propose le Vercors. La montée est exigeante, mais magnifique. Nous nous sommes régalés !

 

 

Voir les 4 commentaires

Le coureur de fond...

Par Natou - 03-01-2010 17:01:07 - 12 commentaires

Avant tout, Bonne et Heureuse année à toutes et à tous !!! Joyeuse et riche année sportive


A la demande de certains, me voici, je reprends ma plume... Connaissez-vous le coureur de fond ??

La course à pied regroupe diverses différentes catégories de coureurs, dont les coureurs de fond...

Il s'agit d'un individu tenace, il ne lâche rien, toujours plus loin. Il n'abandonne pas.

Sa principale devise : « Une course, un but »

Bien que parfois, il se demande quand même, s'il ne faut pas plusieurs courses pour un seul but... Un joli trophée. D'ailleurs, son agenda est tres chargé !!

Dans tous les cas, il lui faut beaucoup de courage car il n'admettra pas de se coucher sur la touche, acceptant  même parfois de s'ennuyer dans la file.

Persévérer et terminer. Finir ce qui a été commencé. Rien n'est trop beau s'il s'agit de grandeur... Et quelle satisfaction quand sur son passage, il entend parfois « Eh, là, vise la bête »... Alors, toujours plus loin, toujours à fond.


Joli portrait diriez-vous ?.... mais est-ce vraiment là le coureur de fond ??? Non... En relisant bien, voici ce qui il est vraiment...

 

La course à pied regroupe différentes catégories de coureurs, dont les foureurs de cons...

Il s'agit d'un individu tenace, il ne lâche rien, toujours plus loin. Il n'abandonne pas.

Sa principale devise : « Une bourse, un cul »

Bien que parfois, il se demande quand même, s'il ne faut pas plusieurs bourses pour un seul cul... Un joli trophée. D'ailleurs, son agenda est très chargé !!

Dans tous les cas, il lui faudra beaucoup de bourrages car il n'admettra pas de se toucher sur la couche, acceptant même parfois de s'enfiler dans la nuit.

Persévérer et terminer. Finir ce qui a été commencé. Rien n'est trop gros quand il s'agit de bandeurs... Et quelle satisfaction quand sur son passage, il entend parfois «  Eh, là, baise-la vite »... Alors, toujours plus loin, toujours à fond.

 

Ah.. quand les mots jouent entre eux...

 

Voir les 12 commentaires

RunTime

Par Natou - 30-11-2009 08:58:31 - 6 commentaires

Il y a des matins où rien ne va... Réveil difficile, du mal à se réchauffer même sous la douche... le temps qui fout le camp. La, je suis franchement à la bourre... et en plus, dans la nuit les travaux DDE sur votre chemin ont germé. Tous ces gens surexcités, énervés qui sont prêts à exploser à la moindre étincelle... Quoi, la journée vient à peine de commencer, et regardez-les, ils sont déjà prêts à s'entretuer tels des chiens fous qu'on vient de lâcher. En voila deux qui sont sur le point de s'étriper...J'ai vraiment envie de leur crier que vraiment ils me font chier à passer leur temps à s'engueuler au lieu d'avancer... Mais est-ce la solution ?? J'en doute. Alors je prends un bon vieux CD d'AC/DC qui traîne dans la voiture. Et là, je pousse le volume. Bercée par cette musique endiablée, mes mains marquent le rythme effréné. Je me laisse transportée... Le temps s'est arrêté. Celui-la même qui auparavant foutait le camp... Moi, mon pied de nez, c'est au temps que je l'ai fait. Dans cette société où tout est chronométré, rythmé par le quotidien, par moment, il faut lever le pied et prendre le temps d'oublier, rêver et savourer...

Voir les 6 commentaires

Renaissance

Par Natou - 30-11-2009 08:52:20 - 4 commentaires

J'aurais du faire un trail dimanche... j'aurais du et je ne l'ai pas fait. Plus d'envie, plus de motivation, trop de pensées qui se mélangent, des belles, des moins belles... un vide moral et physique. J'abandonne l'idée que cela aurait pu être un réel plaisir. Je me force mais je n'ai plus envie. Une semaine déjà que je ne cours plus....

Alors je change de camp. Je décide au dernier moment de jouer la bénévole le long d'une course. Le balisage de nuit, le montage des stands, la préparation des ravitos... Le réveil est dur (5 heures du mat après un sommeil éphémère...) , mais très vite l'effervescence de la préparation rappelle celle d'un départ de course. Certaines sensations remontent et rappellent quelques bons souvenirs. Je suis placée au 2/3 du parcours et attends de voir sortir les premiers concurrents.

Des souffles rapides, parfois saccadés se profilent et s'approchent rapidement. Les coureurs apparaissent, le regard fixe, déconnectés parfois de ce qui les entoure. Quelques échanges rapides avec certains d'entre eux. L'envie de vaincre, l'envie de se surpasser, l'envie d'y arriver se dessinent dans chacun de leur mouvement. Je ressens leur plaisir. Je ressens leur souffrance. Je suis subjuguée par tant de beauté.

Chacun de leur passage m'invite à les accompagner, à partager avec eux... Alors oui, j'ai envie !!

J'ai envie de ressentir les mêmes émotions. J'ai envie de partage avec eux. J'ai envie de retrouver le plaisir.

C'est promis, je rechausse et je repars, à nouveau motivée par un nouveau trail.


Alors merci à chacun d'eux. Je sais maintenant que la course reste un plaisir qu'il faut bichonner....

Voir les 4 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 29935 visites